Blog de Robert Sebille


Vers mon curriculum vitae - Conception

Accueil > Technique > Shell bash > SimpleBackup : backup incrémental simple avec rsync.

Robert Sebille

SimpleBackup : backup incrémental simple avec rsync.

mardi 11 octobre 2011, par Robert

Script de backup incrémental avec rsync, pour répertoires locaux ou réseau et sites distants.

Compatibilité : bash : oui ; sh : non ; autre : ?

La version 2.0 incluant des restore, vient de passer en test

SimpleBackup a déménagé. Pour Noël, je lui ai offert une forge. Il est maintenant ici

Fonctionnalités

  • Synchronisation incrémentale de répertoires locaux, réseaux ou distants.
  • Supporte une clé privée ssh pour la connexion aux serveurs distants.
  • Nommage des répertoires de backups au format backupAAAAMMJJ_HHMMSS.0, .1, ... .n
  • Internationnalisation : Actuellement 2 langues, FR et EN.
  • Options en ligne de commande pour afficher l’aide, la version, les codes de retour et changer la langue d’affichage.
  • Fichiers de configurations des backups propres à SimpleBackup (nécessaire pour le restore prévu pour la version 2)
  • Fichiers d’exclusion de répertoires et/ou fichiers des backups - uniquement ceux des scripts SimpleBackup.
  • Explorateur de backups - uniquement ceux des scripts SimpleBackup. (préparation pour le restore prévu pour la version 2)
  • Vérifications effectuées :
    • que le 1er argument - le nombre d’incréments - soit un entier positif compris (par configuration) entre 1 et 100.
    • que le répertoire cible (local ou réseau) existe et soit bien un répertoire.
    • que la source soit : soit un répertoire local ou réseau, qui existe et soit bien un répertoire, soit un serveur distant ; si il s’agit d’un serveur distant, l’accès ssh est vérifié.
    • si source est distant, qu’il y ait un chemin au bout de source, sinon ajoute :/ (source :/)
    • que les dépendances ssh et rsync sont accessibles.
    • la réussite ou l’échec de la transcation rsync.
    • la cohérence des trail slashes pour le bon fonctionnement de rsync.

Si une vérification échoue, le programme s’arrête, retourne un code d’erreur et laisse les backups précédents inchangés. Si rsync a rencontré des problèmes, et que un backup partiel existe, ce backup sera sauvegardé "en son état" dans backupAAAAMMJJ_HHMMSS.rsync_error_X où X = le code de retour de rsync. Les backups éventuels préxistants demeurent également inchangés.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.