Blog de Robert Sebille


Vers mon curriculum vitae - Conception

Accueil > Historiettes > Le syndrome du lapin.

Le syndrome du lapin.

Robert Sebille

lundi 25 mars 2013, par Robert

Micro atelier d’écriture.

à les lapins

Bien sur, on pouvait écrire :

« Elle le regardait fixement avec les yeux d’une femme qui avait vécu. Lui, bâti comme une armoire à glace, restait là, devant elle, paralysé. »

C’est bien, on voit la scène. On ressent avec eux, quelque chose de leur lien apparemment très fort, et dramatique.

Mais on aurait pu écrire aussi :

« Elle le fixait intensément de ses yeux framboise d’automne. Lui, bâti comme un placard à confiture, restait là, devant elle, comme un ours victime du syndrome du lapin dans la lueur des phares [1].

Ca a quand même une autre g…, non ? ;)


[1Syndrome tiré du titre de ce livre : « Le syndrome du lapin dans la lumière des phares »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.